Parcours


Depuis près de six ans la photographe franco-péruvienne Francesca Piqueras suit la trace des géants de métal autrefois rois des mers et aujourd’hui livrés à la rouille ou condamnés à la destruction.

L’exposition « Architectures » présente ainsi des photographies de cargos en démantèlement sur les chantiers du Bengladesh, dépaves échouées sur les plages de Mauritanie, de plateformes pétrolières en maintenance et de forts militaires lacustres rongés par la rouille, au large de l’estuaire de la Tamise. Un univers à la fois « post- apocalyptique et lumineux », comme l’a récemment défini Frédéric Péguillan, dans Télérama.

« Enfant, j’ai habité à Poissy dans une maison en fer construite en pleine campagne par un admirateur de Gustave Eiffel », confie Francesca Piqueras, qui se retrouvait souvent seule, dans cet étrange vaisseau métallique posé au milieu de nulle part et symbole d’une confiance infinie dans le génie industriel de l’homme.

Ses photographies de colosses marins déchus, que nous voyons au premier abord comme de sublimes vanités de l’ère industrielle, apparaissent ainsi également comme l’évocation d’un univers intérieur marqué par ces sentiments de solitude et d’abandon auxquels nul d’entre nous n’échappent.


Principales Expositions Récentes


Expositions personnelles

2014

  • « Fort », Galerie de l’Europe – Paris

2013

  • « L’Architecture intérieure », Galerie de l’Exil – Paris
  • Galerie LBL – île de Ré

2012

  • « L’Architecture du Silence », Galerie de l’Europe – Paris

2011

  • Festival Photo Saint-Germain-des-Prés – Paris
  • Galerie Insula – L’Ile d’Yeu
  • « L’Architecture de l’Absence », Galerie de l’Europe – Paris
2010

  • Hommage à l’Angélus de Millet – Barbizon
  • « Gange, et la vie suit son cours », Maison de l’Inde – Paris

2008/2009

  • « Paysages clairs pour des jours sombres », Galerie de l’Europe – Paris

2007

  • « Limites », Galerie de l’Europe – Paris